Arrêter de fumer pendant la grossesse,
les infos à connaître

Les études l’ont prouvé, fumer pendant la grossesse nuit à la santé de la mère et de l’enfant. Qui plus est, cela aurait des répercussions sur la fertilité. En effet, les recherches ont démontré qu’une femme qui fume, met deux fois plus de temps à tomber enceinte, par rapport à une personne non-fumeuse. Chez les femmes enceintes, les risques d’accidents liés à la consommation de tabac ne sont pas à prendre à la légère. Dans cet article, découvrez les inconvénients que peuvent engendrer le tabac chez la femme enceinte, et quels sont les astuces pour arrêter de fumer sans trop de complication.

Le tabac causes des accidents obstétricaux

Selon les études, une femme qui fume pendant sa grossesse, est beaucoup plus exposée aux fausses-couches, par rapport aux non-fumeuses. Ce risque devient de plus en plus élevé en fonction du nombre de cigarettes que la mère consomme en début de grossesse. En outre, les problèmes de grossesses extra-utérines, les accouchements prématurés, et la rupture des membranes avant terme, sont aussi très fréquents chez les fumeuses au cours des neuf mois de grossesse.

Le tabac un frein au développement du fœtus

En plus de tout cela, il faut aussi noter que le tabac occasionne un retard au niveau du développement du fœtus, et il n’est pas rare que cela entraîne des malformations congénitales. Comme le fœtus reçoit de l’oxygène grâce au sang de sa mère, la fumée du tabac réduit la quantité d’oxygène, dont il aura besoin pour assurer son développement. Le sang est, en effet, chargé en monoxyde de carbone, qui est toxique pour la santé du fœtus, au lieu d’oxygène qui est nécessaire pour son bon développement.
Outre une mauvaise oxygénation, la nicotine contenue dans le tabac, agit également en tant que vasoconstricteur sur les artères du placenta et l’artère ombilicale, entrainant une réduction de la circulation sanguine. En outre, c’est également une véritable coupe faim, réduisant l’envie de manger de la mère qui impactera sur la quantité de nutriments dont le fœtus pourra bénéficier pour sa croissance. Cela explique les retards de croissances chez les bébés, en effet, certaines statistiques démontrent qu’un paquet de cigarettes par jour fait perdre 100 grammes au bébé.

Le tabac et ses séquelles après la naissance

Si l’accouchement arrive à terme et si le fœtus est viable, malgré le fait que la mère fume, il est important de noter que les séquelles laissées par la nicotine et autres substances toxiques contenues dans le tabac, continuent de faire des ravages même après la naissance. En effet, le tabagisme maternel est l’une des causes de la mort subite chez les nourrissons.
Les bébés qui ont été exposés au tabac durant la période de gestation sont beaucoup plus exposés à ce genre de problème. La fumée du tabac nuit également à sa santé, engendrant des complications sanitaires comme l’asthme et les allergies. Ces séquelles peuvent être effectives jusqu’à l’adolescence, puisque selon les sondages, deux adolescents sur quatre deviennent des fumeurs, lorsqu’ils ont été exposés au tabagisme maternel pendant la période de gestation.

Comment arrêter de fumer lorsqu’on est enceinte ?

Nous savons donc que grossesse et tabac ne font pas bon ménage. Alors, si vous avez prévu de tomber enceinte, mais que vous êtes fumeuse, il est important de stopper le tabac pour éviter les risques de complications ultérieures.

Certes, arrêter de fumer peut se révéler difficile, que vous soyez enceinte ou non, mais à l’aide de différentes techniques qui ont déjà fait leur preuve, vous pourrez facilement y arriver avec un peu de motivation. Parmi ces techniques, en voici quelques-unes que vous pourrez adopter pour arrêter le tabac pendant votre grossesse.

Formations hypnose pour arrêter de fumer

L’hypnose

Très conseillée chez les femmes déjà enceintes, l’hypnose est l’une des techniques les plus fiables, notamment, grâce à son efficacité, mais aussi parce qu’elle fait partie des techniques dites douces. L’hypnothérapeute aide sa patiente à trouver des moyens lui permettant de substituer les cigarettes, et cela, sans utiliser de médicaments, mais plutôt, à l’aide de suggestions associant la consommation du tabac avec la vie sans tabac.

Ce praticien lui enseignera également la technique d’auto hypnose afin de mieux gérer les moments où l’envie de fumer se fait sentir. À noter que l’hypnose pour arrêter de fumer, ne convient pas uniquement aux femmes enceintes, mais également aux femmes et aux hommes qui ont envie d’arrêter de fumer, mais qui ont besoin d’aide.

Chez les femmes enceintes, la thérapie par hypnose peut être remboursée de manière partielle ou totale, et, en moyenne, une séance peut durer entre trois et quatre heures. Le nombre de séances variera en fonction de la personne et de son degré d’addiction. Pour ce faire, ce genre d’aide est proposé auprès de chaque maternité, afin de répondre aux besoins des femmes enceintes désireuses d’arrêter de fumer.

Les patchs nicotines

Chez les femmes enceintes, l’usage des patchs nicotines est autorisé à condition qu’un suivi médical soit effectué, afin de leur permettre un sevrage plus simple. Les patchs diffusent de la nicotine dans l’organisme en fonction de la dépendance de la fumeuse. Au fur et à mesure, les doses seront réduites jusqu’à ce que la fumeuse puisse arrêter de fumer de manière définitive.

Pour connaître la dépendance en nicotine chez la femme enceinte, le test de Fagerström, qui n’est autre qu’un questionnaire permettant d’analyser les habitudes de consommation, est mis à la disposition du médecin. C’est grâce à cela qu’il peut définir la dose de nicotine contenue dans chaque patch afin de s’adapter aux besoins de la femme enceinte sans pour autant nuire au fœtus. Vienne par la suite l’arrêt définitif du tabac, pour que la femme, ainsi que son enfant, puissent retrouver une vie beaucoup plus saine.

Vous savez maintenant quels sont les méfaits que peuvent occasionner la fumée de tabac, et quels sont les techniques les plus simples et les plus fiables, dont la femme enceinte dispose pour arrêter de fumer. Toutefois, il est recommandé de consulter son médecin traitant avant de jouer à l’apprentie sorcière en utilisant différents substituts de nicotine, qui, au lieu d’aider peuvent entraîner d’autres problèmes.

Arrêter de fumer par l'hypnose